// Le plongeon des étoiles //

Le bivouac nous mena cette nuit-là dans un cimetière qui surplombait la mer. Le feu crépitait encore et les voix chuchotaient sous les toiles tendues à la belle étoile. De mon côté, Morphée attendrait. J'étais dehors, abritée par un ciel étoilé. Dans l'eau, en contrebas, un bruit surgit. Je m'approcha du bord et sous mes yeux je vis la magie.

Des barracudas en mal de sommeil chassaient. De chacun de leurs brusques mouvements naissait un sillage brillant. Des virgules phosphorescentes, des étoiles sous-marines filantes, un feu d'artifice la tête en bas.

La veille, sur un autre rivage, j'avais rencontré ce mirage. Des paillettes se mêlaient à l'écume, alors que les vagues achevaient leur voyage. J'avais d'abord pensé à la lune et ses reflets. Ces morceaux de lumière s'avérèrent trop rebelles et très agités.

Alors Yacine m'a confirmé ce que rien de plus fort en cet instant j'espérais. Et malgré le froid et malgré la nuit, il m'a convaincu. Impossible ou absurde de passer à côté d'un bain de minuit étoilé. Du ciel, les astres plongeraient avec nous.

Une fois dans l'eau, les étoiles nous avaient suivis. Chaque brasse libérait une vague de lumière. Chaque éclaboussure un lancé de diamants. Une aurore boréale en plein océan.

C'est ainsi et ici que du simple plancton m'a fait voir la magie des nuits au Sultanat d'Oman.